Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fraîcheur nippone

par Mary

publié dans japon , picquier , wataya risa , trembler te va si bien , rentrée littéraire 2013

Fraîcheur nippone

Etô Yoshika, vingt-six ans. Nationalité japonaise, groupe sanguin B, employée à K.K. Maruei, facilement acnéique. Copain zéro, économies zéro. Loyer mensuel 75 000 yens. Ce que je déteste : les glandeurs. Ce que j’aime : le ragoût de bœuf. Ma passion du moment : chercher sur Wikipédia les espèces animales éteintes.

Yoshika n’a rien de commun avec toutes les autres jeunes femmes de son âge. Elles sont toutes mariées, souvent avec des enfants. Etô Yoshika a deux amoureux, Ichi – le premier-, son amour de jeunesse au lycée qu’elle vient juste de revoir, et Ni – le second-, un de ses collègues de travail, et elle hésite. Pleine d’incertitudes existentielles et amoureuses, elle finit par se demander si elle n’est pas elle-même une espèce en voie d’extinction, tellement elle voit les choses différemment des autres. Proche du burn-out, elle envisage sérieusement de demander un congé longue durée, mais c’est une chose qui ne s’obtient pas facilement, surtout quand on est une femme au Japon et qu’on travaille à K.K. Maruei.

Des réflexions philosophiques en situations cocasses – comme la fois où elle a faillir mourir brûlée dans sa couverture, nous suivons les tribulations de Yoshika, la tête dans les étoiles, qui cherche à se faire une place dans un monde rigide – « Bande de cons ! »

L’écriture de Wataya est spontanée, très drôle, et coule comme un torrent de fraîcheur et de sensibilité féminine. Derrière la naïveté et la candeur de Yoshika se cache un rejet des catégories et clichés sociaux qui nous empêchent de devenir qui l’on souhaite.

Un livre qui plaira autant aux adultes qu'à un public plus jeune, à partir de 15 ans.

Wataya Risa, Trembler te va si bien, Ed. Picquier, septembre 2013.

Commenter cet article