Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoires de cuisine

par Mary

publié dans man , kim thuy , liana levi , vietnam , cuisine , littérature

Histoires de cuisine

Dans le restaurant vietnamien de Mãn, en plein coeur de Montréal, on ne sert qu'un seul plat par jour. "Un seul plat, un seul souvenir à la fois." Le petit restaurant a en effet une vocation toute particulière : redonner à ses clients les souvenirs de leur terre natale à travers une soupe à la racine de lotus ou des beignets à la crevette.


Nous suivons l'histoire de Mãn, la restauratrice, qui a quitté son Vietnam pour rejoindre son mari à Montréal, pour y être femme, épouse, mère et cuisinière. Le mariage a été arrangé selon la tradition, elle se contente donc de ce qu'elle a. En somme, une vie au rythme de la cuisine, tout en équilibre et en modération, où la seule exubération de sentiments permise se retrouve dans les saveurs des plats qu'elle prépare. La cuisine a cet incroyable pouvoir de réunion et enseigne comment croquer la vie à pleines dents, comme on mange un plat savoureux remplis des souvenirs de notre enfance.


Mãn nous raconte son histoire et celles de toutes les femmes qui l'ont entourée. Sa mère d'abord, plus exactement la troisième de son existence, pleine de courage, espionne pour la résistance qui étudiait Maupassant quand les ouvrages de fiction étaient interdits pour leur frivolité. Elle lui a transmis ses recettes de cuisine au creux de l'oreille, pour que les voisines n'entendent pas ses secrets ; elles auraient ensuite pu séduire leurs maris de la même façon. Il y a aussi Julie, sa meilleure amie, puis la discrète Hông, l'aide de cuisine, les voisines, les clientes, tout un petit monde de femmes qui se retrouvent dans un petit restaurant.


Qu'on ne s'y trompe pas, il n'est pas affaire ici que de cuisine, même si Kim Thúy se révèle être une experte en art culinaire. On y parle aussi de liberté, d'amour, qu'il soit maternel, fraternel ou conjugal, et de ce que l'amour peut faire (faire).
Quand la littérature rencontre la cuisine, les pages que l'on tourne ont soudainement une saveur nouvelle, épicées ça et là par du délicieux vocabulaire vietnamien. Une leçon de vie de femmes, sur le poids des mots, les amours passionnées et les destins tourmentés à consommer sans modération.


"Un livre, cela se dévore et se hume, c’est un parfum qui est une nourriture, une odeur qui est un incendie." Hubert Juin, Le Double et la Doublure.


Kim Thúy, Mãn, éd. Liana Levi, mai 2013.

Commenter cet article